Les Actualités

Samba Faye
Samba Faye Le vainqueur sénégalais

Je tiens tout d’abord à remercier le personnel d’Eiffage Sénégal et Dieu Tout Puissant de m’avoir fait gagner le Marathon Eiffage de l’Autoroute de Dakar et de m’avoir permis de participer à la course Eiffage de Millau en France.

Aviez-vous déjà voyagé en France ?

Je voyage depuis longtemps.  (Djibouti, Côte d’Ivoire, Kenya, Mali, Cap-Vert…) mais c’était la première fois que je me rendais en France. C’était mon rêve de courir au côté d’athlètes de haut niveau en Europe.

 

Comment s’est passée votre course à Millau ? Quels sont vos ressentis ?

À la course Eiffage du Viaduc de  Millau, j’ai reçu un accueil très chaleureux. On m’a présenté tous les athlètes du Groupe Eiffage. Aux yeux de tous, j’étais le premier Sénégalais à avoir franchi la ligne d’arrivée du Marathon Eiffage de l’Autoroute de Dakar. D’ailleurs, tout le monde prenait des photos avec moi.

L’organisation était parfaite mais la course a été très dure avec le froid, le vent, la route vallonnée, la pluie, la température (autour de 9-10 degrés)… Les conditions climatiques étaient très difficiles pour moi. C’était la première fois que je courais dans ces conditions. Au début de la course, j’étais devant, mais à cause de la montée et du vent, j’ai rencontré beaucoup de difficultés. C’est ce qui explique ma septième place.

 

Pouvez-vous revenir sur votre course au Marathon Eiffage de l’Autoroute de Dakar ? Comment jugez-vous l’organisation de cette première édition ?

Le Marathon Eiffage de l’Autoroute de Dakar était très bien organisé. Beaucoup de monde était présent : le public, les coureurs, les médias…Les moyens mis en œuvre ont été considérables. Le centre de Diamniadio est moderne et magnifique.

En regardant la marche des 10km le samedi, j’étais fier de me dire que j’allais courir pour mon pays et ma famille et que j’allais gagner.

Grâce à Eiffage Sénégal, je suis reconnu au niveau national et international. J’ai eu des appels depuis les USA pour me remercier de ma course. J’ai même été invité à Djilor (région de Fatick) pour sensibiliser les jeunes à devenir sportif comme moi grâce à Eiffage.

Tout mon village Ndourop (région de Fatick) a organisé une fête (chants, danses) en mon honneur en présence du Maire et de nombreux journalistes.

Actuellement, je passe mon permis pour pouvoir conduire la voiture que j’ai gagnée lors du Marathon Eiffage de l’Autoroute de Dakar. Toute ma famille est très fière de moi.

 

Quelle est votre fréquence d’entraînement ?

Je courais des 5km, 10km, et des semi-marathon mais je n’avais jamais couru un Marathon avant celui d’Eiffage à Dakar. Je m’entraîne 6/7 jours, 2 fois par jour. Je n’ai pas de coach. Je suis aujourd’hui en repos pour 15 jours afin de pouvoir courir un Marathon en novembre.

 

Qu’est ce que vous souhaiteriez pour l’avenir ?

J’aimerai qu’Eiffage Sénégal me sponsorise pour des compétitions sportives. Il me faudrait d’autres tenues pour porter leurs couleurs. Je souhaite aussi  trouver un club où je pourrais m’entrainer et un coach afin de pouvoir être encore meilleur et aller plus loin. J’aimerai enfin qu’Eiffage Sénégal m’appuie dans ma localité à Ndouroup afin de construire un foyer des jeunes, construire une bibliothèque et clôturer le lycée.

 

Slideshow Eiffage (90 ans au Sénégal)

Les années passent, mais notre passion demeure intacte !
Notre crédo : satisfaire les besoins du plus grand nombre
Le Sport est inscrit dans notre ADN